L'Équipe

 

Frank Chalk, Directeur de MIGS

 

Frank Chalk (Ph.D, Wisconsin-Madison) est professeur d’Histoire et directeur de l'Institut montréalais d'études sur le génocide et les droits humains à l’Université Concordia. Prof. Chalk a été membre associé Center for Advanced Holocaust Studies au U.S. Holocaust Memorial Museum de Washington, D.C. et professeur pour le programme Fulbright à Ibadan au Nigéria. Prof. Chalk est coauteur avec Kurt Jonassohn de The History and Sociology of Genocide (Yale U.P., 1990)  et ancien président de Association internationale des spécialistes en études de génocide (International Association of Genocide Scholars) et de l’Association canadienne d’études africaines (Canadian Association for African Studies). Mobilizing the Will to Intervene: Leadership to Prevent Mass Atrocities, co-écrit entre autre avec Roméo Dallaire, Kyle Matthews, a été publié par McGill-Queen’s University Press en août 2010.

 

Présentement, Dr. Chalk concentre sa recherche sur l’utilisation de la radio et de la télévision dans l’incitation et la prévention de génocide, contribue au projet La Mobilisation de la Volonté d’Intervenir (W2I) établi en coopération avec le Gén. Roméo Dallaire, et a participé à un projet sur la vie de montréalais ayant échappé à la persécution et aux atrocités de masse (une initiative sponsorisée par le SSHRC).

 

Prof. Chalk a donné de nombreuses présentations sur le génocide à des universités et des conférences aux quatre coins du monde, ainsi que devant le personnel d’enquête  du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et du Tribunal pénal international pour le Rwanda à La Haye. Il participe également à des missions de formations à l’étranger, certaines organisées par le Bureau du Conseiller spécial pour la prévention du génocide. Il utilise le compte Twitter @drfrank101 et peut être joint à drfrank@alcor.concordia.ca.

 

Kyle Matthews, Directeur Général Adjoint

 

Kyle Matthews est Directeur général adjoint à l'Institut montréalais d'études sur le génocide et les droits humains et Membre associé au Canadian Defence and Foreign Affairs Institute. Son travail se concentre sur les droits de l’homme, la sécurité internationale, la Responsabilité de protéger, les menaces mondiales, les médias sociaux et la technologie. Il travail étroitement avec le Groupe parlementaire multipartite pour la prévention du génocide et autres crimes contre l'humanité. Il a aussi conseillé les membres du parlement sur des sujets liés à la paix et la sécurité internationale. Kyle utilise le compte Twitter @kylecmatthews et peut être joint  par courriel à kyle.matthews@concordia.ca.

Marie Lamensch, Assistante au Directeur

 

Marie Lamensch est belge mais a vécu en Allemagne, en France et en Angleterre. Après avoir achevé un Bac en Histoire et étude de génocide à l’Université de Concordia à Montréal, Marie a obtenu une Maitrise en Conflit, Sécurité et Développement de l’Université King’s College London et a rédigé sa thèse sur la réconciliation suite au génocide au Rwanda. C’est en 2008 que Marie a débuté en tant que stagiaire à MIGS. Son intérêt pour les conflits et la paix dans la région des Grands Lacs , ainsi que des périodes de volontariat dans la région, l’ont amené à concentrer sa recherche sur la RDC et la région des Grands Lacs. Aujourd’hui Marie est assistante au directeur de MIGS. Elle dirige aussi le Media Monitoring Project, projet visant à surveiller les médias des pays à risque afin de prévenir d’éventuels génocides et autres atrocités de masse. Marie contribue aussi au projet sur la Volonté de protégé en participant entre autre à la recherche sur la prévention de génocide et en organisant des évènements. Son compte Twitter est @MarieLamensch84 et peut être jointe à marie.lamensch74@gmail.com.

Isadora Hellegren, Chef de Projet

 

Grâce à son expérience en Communications et études Européennes de l’Université de Gothenburg (Suède) et de la City University de Hong Kong, Isadora vise à mettre ses connaissances et son expérience en communication et médias en ligne au service de la prévention de génocide et la protection des droits de l’homme, en ligne comme sur le terrain. Elle est particulièrement intéressée par les nouvelles technologies et leur capacité à être utilisé comme outils pour le développement ainsi que l’internationalisation du travail humanitaire et de la société civile. En tant que chef de projet du Projet sur Raoul Wallenberg Isadora est responsable de la création, de l’organisation, du suivi et de la gestion de l’initiative. Son compte Twitter est @Zeldazadora et elle peut être jointe par courriel à isadora.hellegren@gmail.com.

 

Meagan Boissé, Médias Sociaux

 

Meagan Boissé a débuté un Baccalauréat en Journalisme multiplateforme à l’Université de Concordia. Elle est la seule étudiante de premier cycle à avoir été acceptée dans le programme co-op de Concordia et est la récipiendaire de la bourse Lyndsay Chrysler Entrance Scholarship. Elle a terminé ses études au Collège de Dawson avec distinction et a un DEC en Cinéma, vidéo et communication. Inspirée par son envie d’apprendre et de voyager, elle a participé à une mission humanitaire au Guatemala et a beaucoup voyagé à l’étranger. En tant que responsable des médias sociaux, elle s’occupe des comptes Twitter et Facebook du Projet Wallenberg. Son compte Twitter est @MeaggyLee et elle peut être jointe par courriel au meagan.boisse@hotmail.com.

Neekoo Collett, Site Web

 

Neekoo Collett est candidate à la Maitrise en Affaires mondiales, Munk School de l’Université de Toronto. Sa recherche financée par le SSHRC se concentre sur la situation de Baha’is en Iran et sur les stratégies d’inhibition de la violence. Plus globalement, Neekoo étudie la prévention de génocide, l’intervention humanitaire et la Responsabilité de Protégé. En tant que créatrice du site internet, Neekoo est entièrement responsable de la construction et du maintien du site internet. Le compte Twitter de Neekoo est @ookeen et peut être jointe par courriel à neekoo.collett@mail.utoronto.ca

Randy Pinsky, Recherche 

 

Randy Pinsky a récemment obtenu sa Maîtrise en Sciences Politiques de l’Université de Concordia durant laquelle elle s’est concentrée sur l’étude sur la paix, les conflits et les droits de l’homme. Sa dissertation finale, "Facilitated Impunity or a Necessary Evil? Questioning Assumptions About Amnesty in Sierra Leone", l’ont amener à repenser les complexités de la reconstruction.

 

 

Dévouée à la « recherche-action », elle a effectué un stage auprès de Médecins Sans Frontières Québec et a participé l’organisation de la conférence "The Promise of the Media in Halting Mass Atrocities: marking the tenth anniversary of Responsibility to Protect » animée par l’Institut Montréalais d’étude sur le génocide et les droits de la personne en 2011. Elle est maintenant associée de recherche à l'Institut Azrieli d'études sur Israël à l’université Concordia et est éditrice du McGill Humanitarian Initiative. Randy peut-être jointe à ar_pinsk@live.concordia.ca.

Contributrices au Project